Une construction entre Passé et Futur...

Une construction entre Passé et Futur...
Une maison passive au milieu d'une bergerie vieille de 200 ans !
Découvrez le lien idéal et futuriste entre des constructions de siècles différents...


 
Voici une réalisation intéressante, création d'un architecte Ecossais, rapportée par le Figaro Immobilier.

Si la France est un pays fier, à juste titre, de son patrimoine architectural et historique, on assiste parfois à un dilemne cornélien entre la conservation de celui-ci et la poussée immobilière et foncière toujours grandissante.

Pas question de " raser ", pas question de dénaturer, etc... La solution de la construction verticale ne peut être l'alternative unique et les promoteurs (ou maîtres d'ouvrage) se retrouvent parfois dans des situations de blocage pur et simple...

Un exemple de lien entre le Passé et le Futur semble pourtant exister si l'on considère cette réalisation.

Cet architecte a réussi le lien entre ce vestige du passé (une bergerie toute en pierres, vieille de 200 ans) et une habitation fonctionnelle et ultra-moderne.

Pour aller jusqu'au bout du concept, cette maison est bien sûr une maison passive et est dotée de tout ce qui se fait de mieux en matière de technologie moderne.

Preuve s'il en était besoin que l'imagination n'a pas de limite

Comment assurer la construction de ce genre de réalisation ?

Assurer la Dommage-Ouvrage (DO) d'une maison neuve construite sur des bases existantes n'est pas particulièrement compliqué : dans la théorie, on fera simplement la part des choses entre ce qui est " existant " et ce qui est " neuf ".

Dans la pratique, c'est un peu moins simple et une étude technique sérieuse s'impose :
  • il faut d'abord déterminer l'impact de la partie neuve sur l'existant. Il peut donc y avoir lieu de (re)faire une étude de sol qui peut déboucher sur un renforcement des fondations de l'ancienne partie (reprises en sous-oeuvre, par exemple), etc. Ces éléments particulièrement importants peuvent, au passage, donner lieu à des surcoûts importants...
  • Cette première étape effectuée, on définit alors la valeur en reconstruction " valeur à neuf " de ce qui pourrait être endommagé sur la partie existante par la construction ou la simple présence de la partie neuve.
  • Enfin, on prête une attention particulière aux liaisons entre l'existant et le neuf, souvent source potentielle d'impropriété partielle à destination.
Il est bon de savoir que toutes les compagnies d'assurance n'ont pas la même approche sur ce genre de réalisation. Selon votre dossier technique, certaines peuvent même refuser puremente et simplement ce genre de risque.

Pour tout renseignement, Consultez-nous !
 

Derniers billets postés

Donnez des ailes à vos salariés avec une Santé Collective !

Donnez des ailes à vos salariés avec une Santé Collective !

Le 02 oct 2020

Depuis 2016, vous avez l'obligation de proposer une couverture complémentaire ...

Lire la suite
TNS : On dort mieux avec une complémentaire santé

TNS : On dort mieux avec une complémentaire santé

Le 30 sept 2020

Vous êtes travailleur non-salarié (TNS) ou dirigeant de PME et vous ...

Lire la suite
Protégez votre entreprise avec un contrat " Homme-clé "

Protégez votre entreprise avec un contrat " Homme-clé "

Le 11 juin 2020

Une crise, qu'elle soit sanitaire, économique ou les deux à la ...

Lire la suite

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

Identifiez vous pour poster un commentaire.

Haut de page