Renégocier vos contrats d'assurance : est-ce vraiment le bon moment ?

Renégocier vos contrats d'assurance : est-ce vraiment le bon moment ?
Depuis quelques semaines, la rumeur populaire et, plus récemment, une étude " UFC-Que choisir " encourageraient les assurés à renégocier à la baisse leurs contrats d'assurance au motif d'une " diminution du risque porté " en prenant notamment l'exemple du contrat auto.

Les assureurs répondent par la voie de la Fédération Française de l'Assurance et de sa présidente, Madame Florence LUSTMAN.

Une analyse éclairée, loin des clichés fantaisistes, que C2AC Assurances a lu pour vous.

Lire la lettre de Florence LUSTMAN à " UFC-Que choisir "  

Une enquête commandée par " UFC-Que choisir " parue le 27 avril dernier incite les assurés à renégocier à la baisse leurs contrats d'assurance et plus particulièrement leurs contrats auto.

L'argument principal avancé est la diminution des accidents du fait de la baisse de circulation imposée par le confinement et est effectivement réel (on enregistre une baisse effective des sinistres auto de l'ordre de 75% sur mars et avril NDLR). 

Partir de cette constatation pourrait même conduire à envisager une renégociation sur d'autres types de contrats puisque, toute l'activité économique étant réduite, il y aurait une baisse de risques tous azimuts à porter par l'assureur ...

" Ce serait pourtant une erreur, explique Florence LUSTMAN, qui pourrait avoir des conséquences gravissimes et, au final, déservir l'assuré ".

Nous l'avons déjà exposé à de multiples reprises, l'assurance tient au principe de la mutualisation des risques, dans l'espace comme dans le temps.

Ainsi, analyser un risque sur une partie de période n'a, en réalité, aucun sens : certes, il y a moins d'accidents sur les routes puisque moins de véhicules circulent... Il y a moins d'accidents du travail, moins de sinistres sur les chantiers puisque les activités sont à l'arrêt, moins d'effractions de domicile principal puisque les gens sont chez eux...

Mais combien de temps cette situation va-t-elle durer ? 2 mois ? 3 mois ?  Et quelle fraction d'une année cette période va-t-elle représenter ? Sans compter les "contre-comportements" qui seront issus du déconfinement et que personne ne peut appréhender pour le moment...

Il faut rappeler que le Droit des Assurances a pour objet de protéger les assurés et l'ACPR y veille scrupuleusement. Des indemnisations à tout va n'auraient pour autre conséquences que de fragiliser, voire de ruiner les compagnies et ce serait les assurés qui en ferait les frais au final.

Voyons donc la situation avec apaisement, attendons la fin de l'année pour avoir un état des lieux représentatif et sortons des habituels clichés que l'on "colle" volontiers aux assureurs... Florence LUSTMAN ajoute que le marché français de l'assurance est l'un des plus compétitifs d'Europe et que les assureurs répercutent les bons résultats dans leurs tarifs. 

Il y a donc tout lieu d'être confiant.

Lire la lettre de Florence LUSTMAN à " UFC-Que choisir "  

Derniers billets postés

Protégez votre entreprise avec un contrat " Homme-clé "

Protégez votre entreprise avec un contrat " Homme-clé "

Le 11 juin 2020

Une crise, qu'elle soit sanitaire, économique ou les deux à la ...

Lire la suite
Un contrat Flotte pour optimiser votre parc de véhicules

Un contrat Flotte pour optimiser votre parc de véhicules

Le 08 juin 2020

L'optimisation des coûts est un maître-mot dans la gestion de votre ...

Lire la suite
Une décennale pour les jeunes entreprises

Une décennale pour les jeunes entreprises

Le 02 juin 2020

Parce que chaque créateur d'entreprise sait combien il est difficile de trouver ...

Lire la suite

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

Identifiez vous pour poster un commentaire.

Haut de page